Bonneville : de nouveaux enjeux pour la scierie de demain

Depuis 2018, ce sont 1,5 million qui ont été investis dans la chaîne de production.
Depuis 2018, ce sont 1,5 million qui ont été investis dans la chaîne de production.

Comme chaque métier, celui d’une scierie doit évoluer avec son temps. Si, jusqu’en 2020, l’activité était totalement destinée aux professionnels, depuis la crise sanitaire, les particuliers peuvent passer commande directement à la scierie bonnevilloise. « Désormais, on sait répondre à cette demande, en livrant de petites quantités », reconnaît Jérôme Lescure. Il en est de même pour les délais de livraison. « La qualité de production va de pair avec la qualité du service. Nous devons répondre dans les temps demandés par nos clients. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite