Dans deux ans, une piste cyclable traversera ArchParc

Dans quelques années, les cyclistes d’ArchParc devraient pouvoir emprunter une passerelle réservée aux modes doux, au-dessus de l’A40.
Dans quelques années, les cyclistes d’ArchParc devraient pouvoir emprunter une passerelle réservée aux modes doux, au-dessus de l’A40.

La technopole d’Archamps s’est développée à proximité immédiate d’une bretelle d’entrée et de sortie d’autoroute. Tout sauf un hasard. Dans une logique purement économique, les intérêts sont évidents pour une entreprise. Pour favoriser la mobilité douce des employés, et à l’heure d’une urgence climatique de plus en plus pressante, l’emplacement d’ArchParc s’avère moins favorable. Vous pouvez toujours chercher ne serait-ce qu’un pictogramme au sol représentant un cycliste et rappelant aux automobilistes l’éventuelle présence d’adeptes de la petite reine, vous n’en trouverez pas. «  Tout le monde prend son véhicule pour venir travailler, regrette Chloé Babel, du service recrutement de Botanic, à qui il arrive tout de même de venir de Monnetier-Mornex à bicyclette. Ce n’est pas très écolo et pas non plus très avantageux au vu du prix des carburants.  »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite