Un lien intergénérationnel qui perdure

Derrière l’équipe seniors, les jeunes rugbymen sont déjà très performants et assurent la relève!
Derrière l’équipe seniors, les jeunes rugbymen sont déjà très performants et assurent la relève!

L’histoire remonte en 1972. « Tout est parti d’un certain Paul Doy, à l’époque patron du bar le Perdtemps, avec Bernard et Gérard Berod, et d’autres gars du Sud, qui étaient dans le coin, raconte Anthony Bernard. Ils ont fondé le rugby club gessien (ancien nom de l’USPG, Ndlr) et jouaient dans un champ du Pré Bataillard. »

Daniel Bethoule, actuel président d’honneur, fera aussi partie de cette aventure, dès le premier jour. La suite ira «crescendo», d’autres joueurs en provenance de la terre ancestrale du rugby, le sud-ouest, viennent alimenter l’équipe. « Vingt ans après, ils ont disputé ce fameux match contre le Stade olympique Ugine Albertville, le 19 avril 1992. Kouider Gasmi, Franck Perrin (entraîneur de l’équipe réserve, Ndlr) et moi-même, avions regardé ce match étant gamins et, trente ans après, nous avons l’opportunité de poursuivre cette transmission, en atteignant la Fédérale II. »

Les gamins d’aujourd’hui, parlons-en. Une formidable génération U12 est en train d’éclore, cette équipe invaincue, cette année, a disputé le challenge départemental, ce week-end. « L’académie est aussi très performante, les équipes de U16 et U19 jouent au plus haut niveau régional, tous ces jeunes sont porteurs d’espoir pour l’avenir. »

Par ailleurs, un dossier est en train d’être finalisé pour obtenir la labellisation FFR de l’école de rugby (U6 à U12) dès cette année. « Notre école de rugby est supervisée par Thomas Moreau. On s’est fixé l’objectif ambitieux de viser les trois étoiles de ce label, qui dépend de tout ce que l’on fait autour en termes de promotion du rugby, d’accompagnement social, de soutien pour les jeunes du club dans leur scolarité, etc. »