Rumilly: le commerce de proximité en déclin?

Le centre-ville de Rumilly voit ses vitrines de commerces de proximité perdre de leur attractivité.
Le centre-ville de Rumilly voit ses vitrines de commerces de proximité perdre de leur attractivité.

La crise du commerce de proximité dans le centre-ville de Rumilly ne date pas d’hier. Dès les années 1950, les commerçants rumilliens ont multiplié les initiatives pour animer leurs vitrines. Les archives photos en noir et blanc témoignent encore de la « quinzaine commerciale » et ses gagnants en 1955, d’une superbe 4CV Renault.

Différentes associations en renfort

Les associations se sont succédé, portées par exemple par l’ARCAD (Association rumillienne des commerçants et artisans dynamiques) à l’UCRA (Union des commerçants de Rumilly et l’Albanais) pour initier des animations, souvent ignorées par les commerçants eux-mêmes. Pourtant, les commerces entre Pont Neuf et Place d’Armes par exemple, restent la clé du maintien de l’attractivité et du dynamisme du centre-ville. La question va bien au-delà du maintien des magasins traditionnels, il s’agit de redonner de l’attrait à la cité « historique ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite