Valserhône (Bellegarde): conduite sans permis sous stupéfiants

La contrevenante a été interpellée par les gendarmes de Valserhône.
La contrevenante a été interpellée par les gendarmes de Valserhône.

Elle reconnaît sans difficultés les faits : « J’ai voulu emmener un ami âgé de 80 ans qui ne se sentait pas bien, j’ai été bête, oui j’avais consommé de la cocaïne le week-end précédent », témoigne cette femme qui multiplie très poliment les « Madame le juge ».

Sous traitement de substitution (méthadone) depuis plusieurs années, elle a du mal à se sortir de l’emprise des stupéfiants, mais elle a trouvé aujourd’hui un travail régulier qui lui occupe l’esprit. Elle fait de gros efforts pour se réinsérer et dit voir régulièrement ses deux enfants gardés par sa mère. Depuis 2005, elle totalise une dizaine de mentions à son casier judiciaire, essentiellement pour des affaires liées aux stupéfiants.

Le tribunal a suivi les réquisitions du Parquet en prononçant une peine d’un an de prison aménagée sous forme de port de bracelet électronique.