Saint-Julien-en-Genevois : la nouvelle passerelle de Thérens ne fait pas l’unanimité

La mairie a répondu aux questions du public à propos de ce changement de passerelle.
La mairie a répondu aux questions du public à propos de ce changement de passerelle.

La première à prendre la parole a été Michel, un membre de l’association Mémoire et Patrimoine qui dit « regretter que la structure métallique de la passerelle, forgée par les Forges et Fonderies de Cran, dans les années 1900, ne soit pas conservée. On ne récupère pas le patrimoine ancien… déjà qu’on n’en a pas beaucoup ! » Christophe Bonnamour explique que les altérations sur la structure métallique sont trop importantes pour qu’elle soit reprise. Autres soucis, celui de trouver des artisans soudeurs-chaudronniers qui travaillent «à l’ancienne» et les difficultés pour reprendre les peintures à base de plomb, aujourd’hui interdites et la protection du milieu aquatique que cela nécessiterait.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite
J ACCÈDE À MON ARTICLE EN REGARDANT UNE PUBLICITÉ