Législatives : Odile Martin-Cocher, candidate de la gauche dans le Chablais

Pierre Gilibert et Odile Martin-Cocher avaient été désignés chefs de file par les militants de l’Union populaire.
Pierre Gilibert et Odile Martin-Cocher avaient été désignés chefs de file par les militants de l’Union populaire.

La candidate de l’union de la gauche (France insoumise, pôle écologiste, Parti communiste, Parti socialiste) pour les élections législatives est maintenant connue dans le Chablais. Odile Martin-Cocher, désignée comme cheffe de file par les militants de la France insoumise cet hiver, fera campagne pour la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes) officialisée samedi 7 mai.

Candidate lors des régionales de 2021, cette enseignante de profession, cofondatrice de l’association de Liaison des actions citoyennes (LAC) du Chablais, est également présidente de l’association Les Bobines du Léman. Pierre Gilibert, lui aussi issu des rangs du parti de Jean-Luc Mélenchon, sera son suppléant. Adjoint au maire de Bons-en-Chablais, il a travaillé dans des centres sociaux et MJC.

Les candidatures communiste et écologiste caduques

Parmi les urgences locales qu’ils citent dans leur communiqué, on retrouve « la lutte contre la désertification médicale » ou encore « le réchauffement climatique en montagne et ses conséquences économiques et écologiques ». Les deux candidats rappellent également des mesures clés du programme de la Nupes comme le blocage des prix de l’essence, l’augmentation du Smic à 1400 € net et le retour à la retraite à 60 ans.

Cette candidature commune remplace certains binômes qui avaient déjà été annoncés par d’autres formations de gauche, aujourd’hui alliées. Le Pôle écologiste avait ainsi désigné Sophie Boussemart comme candidate et le Parti communiste avait choisi de son côté Charlotte Deschamp.