Les poissons plus à leur aise dans les Usses

Les Usses, un patrimoine à préserver.
Les Usses, un patrimoine à préserver.

Ce mercredi 4 mai, à la salle des fêtes, le président du Syr’Usses, Jean-Yves Mâchard, avait convié les élus et la fédération de pêche pour faire le point sur les résultats de l’étude du suivi et de l’évaluation de la franchissabilité piscicole de l’aménagement du seuil de Chosal, devant une assistance clairsemée. Jean-Yves Mâchard a invité l’assistance à visionner un film très explicite, permettant de mieux comprendre les importants travaux effectués sur la rivière les Usses à Chosal pour « casser » ce seuil.

Le risque, en cas de crue, était de générer des dommages aux biens et aux personnes ainsi qu’au milieu aquatique, le seuil de Chosal étant un obstacle à la libre circulation piscicole notamment la truite autochtone. De plus, une importante frayère (lieu où les poissons déposent leurs œufs) est située en amont. Le projet de restauration, lancé en 2015, sera réalisé entre 2017 et 2019 pour un montant total de 210 000 euros.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite