Publier : pourquoi Chez Totor reste incontournable après 60 ans

Victor Maurice, sa fille Nathalie et sa femme, Marcelle.
Victor Maurice, sa fille Nathalie et sa femme, Marcelle.

Avec son enseigne jaune sur la route du Pays de Gavot au cœur de Publier, Chez Totor est un lieu bien connu des Chablaisiens. Pour Victor Maurice, alias Totor, ce bar-discothèque est l’histoire d’une vie. Le Publiérain, qui a passé la main à sa fille en 2019, a consacré tous ses week-ends au dancing local depuis qu’il l’a lancé en mai 1962. C’était il y a 60 ans.

Quand Victor Maurice revient d’Algérie, la mode des juke-box commence et il décide de transformer le café familial en dancing. Le Café Bouvet, tenu par sa grand-mère puis sa mère, devient donc Chez Totor. Au début, la danse est limitée au dimanche. « J’allais Chez Totor le dimanche après-midi en 1969 et 1970. Trois francs l’entrée si je me rappelle bien », se souvient Martine, habitante de Loisin.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Je profite de l'offre de Noël pour suivre l'actu en continu
J'en profite