Annecy : Lionel Tardy revient sur la scène des législatives

Lionel Tardy avec sa suppléante, la conseillère régionale Annabel André.
Lionel Tardy avec sa suppléante, la conseillère régionale Annabel André.

Après dix ans en tant que député, Lionel Tardy avait raccroché en 2017, après sa défaite aux législatives face à « En Marche ». Mais le voilà de retour pour ces législatives 2022, sans l’étiquette Les Républicains, mais avec celle du « candidat de la droite et du centre ».

Sa suppléante, la conseillère régionale Annabel André, le rejoint pour « une politique avec les personnes ».

Objectif : réformer l’Assemblée Nationale

Le principal élément auquel Lionel Tardy veut remédier, c’est le fonctionnement de l’Assemblée Nationale.

« Il y a des problèmes, l’exécutif est trop fort. Un député doit défendre un territoire et l’ensemble des Français, et contrôler l’action du gouvernement. » Il propose ainsi de rendre leur pouvoir aux députés, et notamment de leur permettre de voter les textes quand la majorité d’entre eux sont présents, « plutôt qu’en pleine nuit avec 30 députés ».

« Même en soutenant la majorité présidentielle, je dirai ce que j’ai à dire comme je l’ai toujours fait, ajoute le candidat. On vote ce qui est bien ou pas, sans blocage systématique, pour une majorité ouverte, constructive et exigeante. »

User des mandats locaux pour mieux gouverner

Lionel Tardy et Annabel André veulent aussi tirer profit de leurs mandats d’élus locaux pour permettre de créer le lien entre le national et le local. Lionel Tardy gardera d’ailleurs son mandat de conseiller départemental s’il est élu député.

Sur la 2e circonscription, il veut travailler sur les mobilités : pistes cyclables, pôles d’échanges multimodaux, modernisation de la ligne de train Aix-Annecy, travaux pour le contournement d’Annecy… Il veut aussi soutenir le tourisme en aidant au logement des saisonniers, tout en favorisant la vie locale pour les résidents à l’année.

Il veut enfin améliorer la couverture numérique du département et soutenir financièrement les collectivités locales dans leurs projets d’investissements (construction de crèches, garderies ou restaurants scolaires, construction et rénovation d’équipements sportifs et culturels…)

Ces points se retrouvent aussi dans son « projet législatif » avec des mesures pour la jeunesse (éducation, aide à l’emploi avec l’alternance) ; pour aider le pouvoir d’achat des familles ; et pour les personnes âgées (pérenniser le système de retraite, favoriser le maintien à domicile…).

Côté entreprises, Lionel Tardy souhaite « alléger la bureaucratie et simplifier le code du travail ». Dans les communes rurales, il veut « lutter contre les déserts médicaux » et soutenir l’agriculture.

Sur le plan environnemental, enfin, il souhaite rénover 700 000 logements par an, accélérer la protection du littoral, des montagnes, des forêts et des espaces naturels, et « investir pour devenir leader de l’hydrogène vert ».

Bio express

Lionel Tardy a 55 ans et est né à Annecy. Il est père de 6 enfants.

Il a effectué toutes ses études primaires et secondaires à Annecy puis a travaillé en tant que commercial en informatique à Seynod. Il a ensuite créé sa propre entreprise de vente, réparation et maintenance de solutions informatiques pour les entreprises.

Lionel Tardy est dans la politique depuis 2007. Il a effectué deux mandats de député (2007-2012 et 2012-2017) pour la 2e circonscription de Haute-Savoie.

Depuis juin 2021, il est élu sans étiquette en tant que vice-président du Département de la Haute-Savoie, en charge des routes, des infrastructures, des mobilités, des bâtiments et du numérique.