Chauffer des bâtiments grâce à la route : une expérience grandeur nature au Bourget-du-Lac

Une portion de l’avenue du Lac Léman servira de capteur solaire pour stocker de la chaleur. À droite, le professeur Benoit Stutz.
Une portion de l’avenue du Lac Léman servira de capteur solaire pour stocker de la chaleur. À droite, le professeur Benoit Stutz. - Photos USMB / Locie

Sans le savoir, vous roulez tous les jours sur « le plus gros capteur solaire qui puisse exister en France ». Il s’agit tout simplement des chaussées, comme le souligne Benoit Stutz, professeur à l’Université Savoie Mont Blanc (USMB). Pourtant, cette ressource n’est pas utilisée. Son unité de recherche participe donc à une expérience à Savoie Technolac qui pourrait révolutionner la manière dont on chauffe les bâtiments. Son nom : Dromotherm.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite
J ACCÈDE À MON ARTICLE EN REGARDANT UNE PUBLICITÉ