Covid ou cas contact, dans quelle mesure puis-je assister aux épreuves du bac ?

On vous explique dans quelle mesure vous pouvez ou pas assister aux épreuves de spécialité du bac, en cas de covid. Photo d’archives
On vous explique dans quelle mesure vous pouvez ou pas assister aux épreuves de spécialité du bac, en cas de covid. Photo d’archives

« Conformément aux recommandations des autorités sanitaires et en cohérence avec la doctrine en population générale, depuis le 21 mars 2022 » répond l’Éducation nationale dans sa foire aux questions, « les cas contacts de 12 ans et plus ne sont plus tenus de s’isoler (qu’ils disposent ou non d’un schéma vaccinal complet) ».

Donc même si vous êtes identifié cas contact par l’Assurance maladie, vous avez le droit d’aller à l’examen (en appliquant au mieux les gestes barrière).

Cependant il faut toujours s’isoler  :

- Dès l’apparition des premiers symptômes du Covid-19.

- Lorsqu’on a été testé positif au Covid-19 et ce même sans symptômes.

Que se passe-t-il dans ce cas ?

Avant tout, le jour de l’examen, il vous faut justifier de votre absence auprès de l’académie (test Covid positif).

Les candidats isolés sont dans ce cas considérés absents « pour cas de force majeure ». Ils sont alors convoqués par le recteur de l’académie d’inscription à l’examen, aux épreuves de remplacement qui se dérouleront à partir du 5 septembre 2022.

Le ministère de l’Éducation précise qu’« ils conservent le bénéfice des propositions d’admission faites par les formations de l’enseignement supérieur présentes sur Parcoursup, jusqu’à la publication des résultats définitifs fin septembre ».

S’il s’agit d’une évaluation ponctuelle, les candidats concernés (candidats libres, scolarisés dans un établissement hors contrat ou inscrits en scolarité libre au CNED) sont convoqués, par le recteur de l’académie d’inscription à l’examen, à une évaluation ponctuelle de remplacement à une date qui leur sera ultérieurement indiquée.