Pompiers à Bellevaux : «Quand on part, c’est pour des interventions longues et dures»

Le centre de première intervention de Bellevaux compte une trentaine de pompiers, tous volontaires.
Le centre de première intervention de Bellevaux compte une trentaine de pompiers, tous volontaires.

Au cœur du village de Bellevaux, au pied des montagnes, le centre de première intervention regroupe une trentaine de sapeurs-pompiers, tous volontaires. Supervisés par Bernard Vuagnoux, ces hommes et femmes ont à cœur d’intervenir pour secourir les personnes sur un secteur qui s’étend de Bellevaux à Vailly, en passant par Lullin.

«  On est un centre jeune, créé en 1984 suite à un gros sinistre  », présente Bernard Vuagnoux. Rapidement, le centre prend de l’ampleur, «  les gens ont le souci de se former  », explique le chef de centre. Aujourd’hui, les sapeurs-pompiers volontaires réalisent entre 180 et 200 opérations par an. «  C’est à 80 % du secours à la personne. On a de moins en moins de feux, et on fait aussi un peu de secours routier  », explique l’officier.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite