L’Espérance douvainoise fête 100 ans de musique

Au départ, l’abbé Dupont offrait les instruments de musique aux membres de la fanfare (ici en 1927).
Au départ, l’abbé Dupont offrait les instruments de musique aux membres de la fanfare (ici en 1927).

Quand l’abbé Dupont forme l’Espérance douvainoise, en 1922, l’association a peu de moyens. A la fois généreux et impliqué, le religieux offre les premiers instruments de musique. Très vite, les membres s’affairent à construire une salle de répétitions et de spectacles, qu’ils nomment la salle de l’Espérance. Dès le départ, des musiciens bénévoles dispensent des cours de solfège et d’instruments aux jeunes. Malgré la guerre, les querelles de paroisse et de municipalité, la fanfare continue inlassablement son activité. Avec l’arrivée des bois (clarinettes, saxophones et flûtes traversières), elle se transforme en harmonie. En 1973, l’école de musique se structure avec une équipée pédagogique professionnelle. Un an plus tard, les filles viendront enrichir les rangs des musiciens. Certaines sont encore là aujourd’hui.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite