Beaumont : des travaux menés sur cinq alpages du Grand Salève pour assurer l’autonomie en eau du bétail

Une vue de l'emplacement du futur impluvium de l'alpage de Chênex, matérialisé par le rectangle rouge, avec un panorama exceptionnel.
Une vue de l'emplacement du futur impluvium de l'alpage de Chênex, matérialisé par le rectangle rouge, avec un panorama exceptionnel.

Réalisés dans le cadre du plan de gestion de l’eau du Salève, qui vise à récupérer les eaux de pluie et à protéger cette ressource contre les pollutions, ces travaux comprennent la création d’un impluvium (système de captage et de transport des eaux de pluie) de 300 m3, qui desservira par un réseau de colonnes de 3 kilomètres les alpages de Chênex, du Petit Pommier, de Chavanne, des Crèches et des Communaux de La Croisette.

La captation de la source du Creux d’Ours prévu

Outre cet impluvium, qui s’étendra sur une surface de 15 mètres sur 25 mètres et qui sera abondé par les eaux de pluie et creusé sur la colline de l’alpage (située sur la commune de Beaumont), les travaux hydrauliques comprendront aussi la captation de la source du Creux d’Ours. Grâce à une pompe, la source alimentera deux citernes de 30 m2, enterrées juste à côté de la ferme de Chênex (commune du Sappey).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Je profite de l'offre de Noël pour suivre l'actu en continu
J'en profite