Monnetier-Mornex : quand les blocs erratiques du Salève étaient utilisés pour le chemin de fer!

C'est depuis ces falaises que les blocs erratiques de Monnetier ont été poussés dans le vide, pour un saut de plusieurs centaines de mètres.
C'est depuis ces falaises que les blocs erratiques de Monnetier ont été poussés dans le vide, pour un saut de plusieurs centaines de mètres.

Ce fut un spectacle unique, qui rassembla, par une froide journée de décembre 1878, des centaines de spectateurs ébahis au pied du Salève. L’objet de leur attention ? Des blocs erratiques, laissés par les glaciers du Rhône et de l’Arve il y a 16 000 ans, dans le vallon de Monnetier.

Stabiliser la voie ferrée avec du ballast

En 1878, la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM) construisait la ligne reliant Bellegarde à Thonon-les Bains, par Saint-Julien et Annemasse. Pour stabiliser la voie ferrée avec du ballast, les ouvriers utilisaient notamment les blocs erratiques qu’ils trouvaient dans la plaine, concassés en granulat de 20 à 63 mm. Apprenant qu’il y en avait d’autres là-haut, énormes et près des falaises, dans les bois proches de l’hôtel du château de Monnetier, la Compagnie les a achetés pour les faire basculer dans le vide afin de les transformer en ballast.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite
J ACCÈDE À MON ARTICLE EN REGARDANT UNE PUBLICITÉ