Thoiry : un second sommet de l’Everest pour Jonathan Lamy

Photos de Jonathan au sommet de l’Everest ce vendredi 13. Il aura emporté un exemplaire du Gessien pour une photo souvenir (lire ci-contre).
Photos de Jonathan au sommet de l’Everest ce vendredi 13. Il aura emporté un exemplaire du Gessien pour une photo souvenir (lire ci-contre).

Deux fois en deux ans. Deux fois que Jonathan Lamy pose le pied sur le sommet du monde, à 8848,86 mètres d’altitude. Le vendredi 13 mai à 6 h 50, il réalisait une nouvelle fois son rêve en atteignant le plus haut sommet, l’Everest, après des dizaines d’heures d’efforts.

« Problème surréaliste »

«  Il m’a fallu 29 jours de Katmandou jusqu’au sommet de l’Everest, avec une acclimatation naturelle et sans porteur, se félicite le grimpeur. 38 heures d’effort du camp 3 au sommet, pour ensuite redescendre au camp 2. Tout ça, entrecoupé d’un problème surréaliste au col sud à 8 000m…  »

Ce « problème » comme il l’appelle aurait pu coûter son Everest à Jonathan.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Je profite de l'offre de Noël pour suivre l'actu en continu
J'en profite