Grésy-sur-Aix : les gorges du Sierroz, des années d’histoire et un attrait pour les têtes couronnées comme le peuple

L’un des bateaux de transport de visiteurs, le Rêve, au niveau de l’embarcadère.
L’un des bateaux de transport de visiteurs, le Rêve, au niveau de l’embarcadère. - Fonds association Au coeur des gorges du Sierroz

Les gorges du Sierroz font parler d’elles au départ à cause d’un fait tragique. En 1813, la baronne Adèle de Broc se noie dans la cascade sous les yeux de son amie, la reine Hortense. Marquée par cet événement, la reine fait ériger une stèle en sa mémoire et pour inciter les visiteurs à la prudence. La stèle a été rénovée pour la réouverture des gorges et est donc encore visible aujourd’hui près de la cascade.

L’association Au cœur des gorges du Sierroz raconte que ce drame a participé à « la vision romantique » du lieu, attirant les visiteurs, y compris les plus connus, comme les écrivains Alexandre Dumas et Alphonse de Lamartine. Quelques années plus tard, en 1860, c’est Napoléon III, fils de la reine Hortense, qui vient en pèlerinage en Savoie et veut voir les gorges qui ont tant marqué sa mère.

Ce n’est finalement qu’en 1881 que les gorges du Sierroz deviennent un vrai lieu touristique avec des visites organisées. L’association raconte que les Collomb, la famille propriétaire des moulins, ont voulu détourner l’usage industriel du barrage pour faire naviguer un bateau à vapeur avec des visiteurs au fond des gorges. Par la suite, des transports permettent de relier les gorges à Aix-les-Bains, et sur place, on retrouve de plus en plus de services : restaurant, salon de thé, boutique de souvenirs…

Un déclin dans les années 1970

Fortes de ce succès, les gorges du Sierroz sont classées en 1910 parmi les sites et monuments naturels de caractère artistique. Le site passe sous protection de l’État. Au fil du XXe siècle, il devient de plus en plus populaire et prisé des touristes… jusqu’aux années 1970, où les gorges entament leur déclin. Le nouveau bateau qui permet les visites « se révèle ingouvernable dans le canyon » selon l’association. Une commission pointe ensuite des problèmes de sécurité, dont le barrage qui prend l’eau. Les bateaux stoppent leurs visites. Seule la promenade à pied reste possible, mais les problèmes perdurent. La propriétaire ne peut plus assumer l’exploitation du site, alors elle le cède à la ville d’Aix-les-Bains en 1978. Un nouvel audit montre que le lieu est devenu dangereux pour le public. L’exploitation touristique est donc suspendue le 25 mai 1980 jusqu’à rénovation des installations…

Les gorges restent fermées des années. L’espoir renaît en 1999, où elles deviennent Grand site du département de la Savoie. On pense alors réaménagement et rénovation. Mais rien ne voit le jour. Alors en 2010, l’association Au cœur des Gorges du Sierroz est créée pour trouver une solution et porter un projet de réhabilitation tout en faisant connaître ce patrimoine local.

Tout aboutit en juillet 2021 avec la réouverture tant attendue !