Genève : faut-il s’inquiéter des munitions immergées au fond du lac Léman ?

La détection s'est faite depuis des bateaux qui ont utilisé des sonars immergés, avait expliqué le géologue cantonal genevois Jacques Martelain.
La détection s'est faite depuis des bateaux qui ont utilisé des sonars immergés, avait expliqué le géologue cantonal genevois Jacques Martelain.

Les 150 à 1000 tonnes de munitions immergées dans le petit lac (Léman) ne sont pas oubliées et ne présentent pas actuellement de danger de pollution. Une récente analyse de la qualité de l’eau du lac vient de le confirmer. Les recherches et les analyses se poursuivront à l’automne 2022. L’objectif est de réaliser un cadastre des munitions immergées dans le lac, et de concevoir un projet d’assainissement.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite