Législatives : qui sont les candidats dans le Chablais?

Les élections législatives auront lieu les 12 et 19 juin prochains.
Les élections législatives auront lieu les 12 et 19 juin prochains. - Illustration

Ils seront 12 candidats dans Chablais pour prendre la suite de Marion Lenne. La députée sortante de la 5e circonscription, de la majorité présidentielle, ne se présente pas pour sa succession aux élections législatives. Gauche, droite, sans étiquette, le point sur les candidats qui seront présents au scrutin des 12 et 19 juin.

Anne-Cécile Violland pour la majorité présidentielle

La maire de Neuvecelle, qui a rejoint récemment le parti d’Edouard Philippe, Horizons sera la candidate de ce parti. Elle représentera donc la majorité présidentielle (Ensemble) avec pour suppléant Christophe Songeon, au détriment de Patrice Thiot. L’ancien collaborateur parlementaire de la députée sortante espérait aussi cette investiture.

Sophie Dion pour les Républicains

La Morzinoise d’origine, députée de la 6e circonscription de Haute-Savoie entre 2012 et 2017, se présente cette fois dans le Chablais. Battue lors du dernier scrutin dans sa circonscription, elle représentera Les Républicains dans la 5e circonscription. C’est le maire de Thonon, Christophe Arminjon qui est son suppléant.

Guillaume Ducrot en dissident des Républicains

L’investiture de Sophie Dion dans le territoire n’avait pas fait que des heureux. Guillaume Ducrot, membre du Conseil de circonscription des Républicains en Haute-Savoie avait annoncé dès février sa propre candidature. Il se présente finalement avec l’étiquette de son nouveau parti, L’Avenir. Sa suppléante est Diane Decroux.

Odile Martin-Cocher pour l’union de la gauche

La militante de la France insoumise porte les couleurs de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes). Avec son suppléant Pierre Gilibert, adjoint à la mairie de Bons, elle est donc soutenue par la France insoumise, le pôle écologiste, le Parti communiste et le Parti socialiste.

Barbara Lemmo-Gaud pour les Savoisiens

Deux mouvements autonomistes (100 % Savoie et le Mouvement Région Savoie) se sont réunis autour de Sabaudia pour porter une candidature dans le territoire. Barbara Lemmo-Gaud est titulaire et sera accompagnée du maire de Maxilly, Daniel Magnin, comme suppléant.

Michel Bourel pour les Chablaisiens

Le chef d’entreprise a décidé de se lancer en politique. Michel Bourel, animateur de ‘‘Chablaisiens le podcast’, est candidat sans étiquette dans la 5e circonscription. Il a pour suppléante Carole Ducrot.

Jessica Terreni pour le Rassemblement national

Elle avait déjà été candidate, suppléante et titulaire pour le parti de Marine Le Pen dans le canton d’Evian où elle a vécu 12 ans. Cette habitante de Frangy se présente avec Patrick Jarrier, responsable local du parti.

Céline Vico pour Reconquête

La Publiéraine représentera le parti d’Eric Zemmour. Compagne du secrétaire de section local, elle est candidate avec Sacha Poidevin.

Michelle Bally pour Lutte ouvrière

Comme en 2017, la militante du parti trotskiste se présente pour Lutte ouvrière. L’Evianaise a pour binôme Raphaël Ponsard.

Audrey Capelli pour le Parti animaliste

Le Parti qui défend les animaux aura une candidate. C’est Audrey Capelli, responsable locale du Parti animaliste qui est candidate avec Patricia Fourrichon.

Quentin Duvocelle pour Ecologie au centre

Le conseiller municipal d’opposition à Thonon se lance avec le parti de Jean-Marc Governatori. Myriam Mouchet est sa suppléante.

Michelle Messin pour la droite souverainiste

Michelle Messin sera également candidate dans la 5e circonscription. On ne connaît pas le nom de son suppléant.

Les résultats de 2017

Le 2nd tour des élections législatives en 2017 avait opposé Marion Lenne (La République en marche) à Astrid Baud-Roche (dissidente Les Républicains). Marion Lenne l’avait emporté avec 53,6 % des voix.

Au 1er tour c’est la candidate Patricia Mahut des Républicains qui était arrivée 3e. Suivaient la candidate du Rassemblement national, Anne-Françoise Abadie-Parisi (8,62 %), celui de la France insoumise Marin Dauriat (8,6 %) et le candidat savoisien Daniel Magnin (7,84 %).