Le PGHM d’Annecy, une unité qui atteint des sommets

Entraîné pour intervenir en haute montagne, le PGHM d’Annecy est commandé par Étienne Rolland (ci-contre).
Entraîné pour intervenir en haute montagne, le PGHM d’Annecy est commandé par Étienne Rolland (ci-contre).

Les Annéciens lèvent souvent les yeux au ciel au passage de leur hélicoptère. Mais savent-ils vraiment qui sont les militaires du peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) d’Annecy ? Car, ceux qui font office «d’anges gardiens» pour tous les adeptes des sommets, représentent une véritable unité d’élite.

Gendarmes et secouristes

Cela commence dès leurs premiers pas, avec une sélection drastique. « Ces gendarmes ont été plus testés, plus éprouvés, et sont re-testés et mis en difficulté très régulièrement ; beaucoup plus qu’ailleurs », explique le capitaine Étienne Rolland, qui commande le détachement annécien depuis l’été 2021. Ils sont à la fois guides de haute montagne et formés aux premiers secours. « On n’a pas plus qualifié », assure-t-il.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite
J ACCÈDE À MON ARTICLE EN REGARDANT UNE PUBLICITÉ