L’orque de la Seine qui devait être euthanasiée est morte naturellement

Les équipes de l’association restent près d’elle pour éviter que son cadavre soit percuté par un navire. La préfecture de Normandie a confirmé le décès de l’orque peu après.
Les équipes de l’association restent près d’elle pour éviter que son cadavre soit percuté par un navire. La préfecture de Normandie a confirmé le décès de l’orque peu après. - Photo d’illustration Pixabay

Alors que son euthanasie était envisagée pour mettre fin à ses souffrances, l’orque qui s’était retrouvée coincée dans la Seine en Normandie est décédée naturellement ce lundi 30 mai. L’ONG Sea Sheperd l’a annoncé un peu avant 13 heures sur Twitter.

« Nous avons malheureusement retrouvé le cadavre de l’orque ce matin à 11h48. Nous sommes actuellement avec elle pour empêcher que son corps ne soit percuté par un navire, ce qui compromettrait l’autopsie. Nous attendons l’équipe mobilisée par l’État pour la récupérer », écrit l’ONG.

Les équipes de l’association restent près d’elle pour éviter que son cadavre soit percuté par un navire. La préfecture de Normandie a confirmé le décès de l’orque peu après.

Sur Twitter, la préfecture précise : « Une opération de remorquage du corps va être menée afin de procéder à son rapatriement sur les berges de la Seine, où des moyens de levage seront mis en place afin de permettre à des vétérinaires et biologistes experts d’assurer une autopsie et des opérations de prélèvement, visant à recueillir un maximum d’informations et tenter d’établir les causes de l’errance et de la mort de cette orque ». Le lieu précis où le cadavre a été découvert n’a pas été dévoilé par mesure de sécurité.

Le mammifère marin dérivait depuis des jours dans la Seine, son état de santé inquiétant grandement les autorités et les associations. Une opération de guidage a été tentée samedi 28 mai pour l’aider à retourner vers la mer, grâce à des stimuli sonores. Malheureusement, l’opération a échoué. Les experts estimaient que l’orque souffrait de mucormycose.