Grand Genève : quelle solution pour le télétravail des frontaliers au-delà du 30 juin ?

Au sein du Bassin Lémanique, le télétravail concerne plus de 40 000 travailleurs frontaliers des Départements de l’Ain et de la Haute-Savoie.
Au sein du Bassin Lémanique, le télétravail concerne plus de 40 000 travailleurs frontaliers des Départements de l’Ain et de la Haute-Savoie.

Depuis le début de la crise sanitaire liée au Covid-19, la France et la Suisse ont conclu différents accords dérogatoires, tant en matières fiscales que d’assurances sociales, permettant la généralisation du télétravail pour les travailleurs frontaliers. Ils seraient ainsi plus de 40 000 concernés par le télétravail au sein du bassin lémanique (chiffres de la Mission opérationnelle transfrontalière, MOT). Ces accords prennent toutefois fin le 30 juin prochain.

Au-delà de cette date, aucune perspective n’est donnée. Le régime « ordinaire » s’appliquera. La fin du télétravail pour les travailleurs frontaliers est donc programmée dans la quasi-totalité des entreprises romandes et dans l’ensemble des administrations publiques, à compter du 1er juillet 2022.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite