Jacques Dalex, maire de Faverges : «je n’ai pas d’inquiétudes sur le sort de l’école des Arts Vivants»

Jacques Dalex se veut confiant envers les Arts Vivants mais avec moins de moyens.
Jacques Dalex se veut confiant envers les Arts Vivants mais avec moins de moyens.

La première est plus consensuelle

« Je n’ai pas d’inquiétudes sur le sort de l’école des Arts Vivants », a-t-il précisé. Le premier magistrat n’a pas omis de dire que l’association est indépendante et non municipale, avec des difficultés financières, comme grand nombre d’associations, tout en étant suivie et accompagnée par la municipalité.

En qualité de président de l’intercommunalité, Jean Dalex a également confirmé que les deux parties communauté de communes et Arts Vivants se sont rencontrées pour débattre des problèmes, mais aussi pour parler de l’argent public et de son utilisation. « Quelles sont les responsabilités de chacun et quels sont les moyens que l’on peut consacrer à cette école de musique ? Je pense qu’ils sont conformes, voire supérieurs à ce que font beaucoup de communes », a-t-il justifié.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Je profite de l'offre de Noël pour suivre l'actu en continu
J'en profite