Lundi de Pentecôte : férié, non travaillé, journée de solidarité, qu’en-est-il?

Alors, ce lundi de Pentecôte, ce sera farniente et plage ou travail et solidarité? Photo d’illustration Pixabay
Alors, ce lundi de Pentecôte, ce sera farniente et plage ou travail et solidarité? Photo d’illustration Pixabay

Depuis quand la Pentecôte est fériée ?

Le dimanchede Pentecôte est célébré chaque année 50 jours après Pâques. Cette fête religieuse commémore la descente de l’Esprit Saint parmi les apôtres. Le lundi de Pentecôte est férié depuis 1886. Sauf qu’après la canicule de l’été 2003, Jean-Pierre Raffarin a décidé de créer une journée de solidarité dans l’année. Le principe ? Ce jour-là, les salariés travaillent sans rémunération, pour financer le maintien dans l’autonomie des personnes âgées et handicapées. Et c’est le lundi de Pentecôte qui a alors été choisi comme « journée de solidarité par défaut ». Mais depuis 2008, les entreprises sont libres de fixer les modalités d’application de cette fameuse journée de solidarité. Bref, ce n’est pas forcément le lundi de Pentecôte.

Mais alors, c’est férié ou pas ?

Oui, le lundi de Pentecôte est bien férié. Et c’est à l’employeur qu’il revient de fixer la date de la journée de solidarité, en principe par accord d’entreprise. Concrètement, soit l’entreprise décide de faire travailler ses salariés un jour férié précédemment chômé, le lundi de Pentecôte ou un autre (mais pas le 1er mai !), soit de supprimer un jour de RTT, soit de travailler sept heures supplémentaires non rémunérées qu’il est alors possible de fractionner sur l’année. Certains employeurs ont même fait le choix d’offrir ce jour à leurs salariés, c’est-à-dire qu’elles versent la cotisation sans demander à leurs équipes de travailler plus.

Concrètement, qui travaille ce 6 juin ?

Les établissements scolaires et facultés ainsi que les administrations seront fermés. Par contre, beaucoup de grandes enseignes (Auchan, Carrefour, Leclerc, Intermarché) seront ouvertes. Au final, on estime qu’environ un tiers des salariés travaillent le lundi de Pentecôte.

Est-ce qu’une autre journée de solidarité va être mise en place ?

Face au vieillissement de la population, la contribution de la journée de solidarité reste insuffisante. L’hypothèse d’une deuxième journée de solidarité avait été évoquée en 2018 par la ministre de la Santé de l’époque Agnès Buzyn ainsi que par Emmanuel Macron. Elle a été mentionnée dans le Grand débat national mais elle n’a pas été retenue pour le moment.