Élections législatives 2e circonscription : Mathieu Ciceri ou la force de la proximité

Mathieu Ciceri devant la flamme olympique, tout un symbole pour cet homme qui a la flamme politique !
Mathieu Ciceri devant la flamme olympique, tout un symbole pour cet homme qui a la flamme politique !

Depuis le début de la campagne, Mathieu Cicéri et son équipe ont distribué 32 000 tracts, posé 200 affiches et visité 42 communes, « C’est bien simple, sourit-il, j’ai perdu 5 kilos ». Mais, gagné sur son chemin beaucoup de témoignages, d’encouragements, « même si les gens ne partagent pas mon point de vue, affirme-t-il, on échange et c’est important, je suis toujours bien reçu » Il s’est couché à 1h du matin, levé à 6, s’est rendu à Beaufort, « Et là, il est 14h30 et je n’ai pas encore eu le temps de manger ».

Sous la bannière « Sauvons la France », le parti de Nicolas Dupont Aignan, le conseiller municipal d’opposition frontenexois entend conduire une politique au plus près des gens et leurs préoccupations actuelles : « Augmentation du prix des énergies, pouvoir d’achat, insécurité, disparition de classes et d’écoles, écologie, je veux me battre pour que les gens puissent vivre dignement avec des perspectives d’avenir » Il plaide ainsi entre un rééquilibrage de l’économie entre le haut et le bas, les stations et la vallée « Le tourisme du ski ne doit pas ruisseler qu’en termes de pollution, il doit apporter davantage de richesse et de travail. Il faut trouver la bonne équation ».

« Pas de petit parti, car pas de petits français »

Selon lui, le parti qu’il représente doit trouver sa place entre Les Républicains et Le Rassemblement National : « Il faut être ferme sans être extrême, indique-t-il. J’ai des valeurs et des convictions que j’estime juste de défendre, alors je me bats ». Sur son tract, il complète : « La laïcité permet la séparation de l’Etat avec les organisations religieuses. La République doit gagner la bataille contre toutes idéologies radicales. Je serai le député qui s’opposera aux mesures restrictives de liberté ! »

Qu’importe qu’il s’engage pour un petit parti ? « Il n’y a pas de petit parti car il n’y a pas de petit français » rétorque Mathieu Ciceri.

Il mène la campagne avec Michelle Gillet et outre le porte-à-porte, croit beaucoup en l’efficacité des réseaux sociaux : « Nous y sommes très présents, c’est l’avenir, tout le monde critique Emmanuel Macron pour son utilisation des réseaux, mais en fait, il a tout compris ».

Lui espère que les gens le comprendront et lui accorderont leur confiance.

Bio express

Mathieu Ciceri est né à Albertville et vit à Frontenex où il est conseiller municipal. Âgé de 40 ans, diplômé en droit, il combine le secourisme à la gestion immobilière.