Pourquoi la Voie normale du Mont-Blanc est-elle plus dangereuse en 2022?

En 2022, la Voie normale du mont Blanc est plus dangereuse.
En 2022, la Voie normale du mont Blanc est plus dangereuse.

Chaque année, de nombreux alpinistes empruntent la Voie Normale du Mont-Blanc pour atteindre le sommet du mont Blanc. En 2022, cet accès est plus dangereux.

Le passage de l’arête des bosses plus dangereux

La préfecture de Haute-Savoie rappelle, dans un communiqué qu’il s’agit d’une course d’alpinisme en haute montagne qui comporte des passages techniques, parfois accidentogènes. Cela est d’autant plus vrai cette année que « le mouvement continu et naturel du glacier a notablement modifié et continue de modifier le passage de l’arête des bosses, situé entre le refuge Vallot et le Mont-Blanc. »

Un niveau de difficulté relevé

Des évolutions qui ne sont pas sans conséquence sur le tracé d’accès au sommet et tendent à relever le niveau de difficulté de cette course, qui nécessite, au même titre que toutes les courses techniques, une préparation physique et technique, un équipement adapté à la pratique de l’alpinisme et le recours recommandé à un encadrant professionnel de la haute montagne.

Où se renseigner ?

Pour votre sécurité, la préfecture recommande de se renseigner préalablement sur les conditions d’accès auprès des professionnels locaux :

• Office de Haute Montagne : 190 place de l’église, 74400 Chamonix-Mont-Blanc. 04 50 53 22 08

• Compagnie des guides de Chamonix-Mont-Blanc : 190 place de l’église, 74400 Chamonix-Mont-Blanc. 04 50 53 00 88

• Compagnie des guides de Saint-Gervais-les-Bains : 43 rue du Mont-Blanc, 74170 Saint-Gervais-les-Bains. 04 50 47 76 55

• PGHM de Chamonix-Mont-Blanc : 69 rue de la Mollard, 74400 Chamonix-Mont-Blanc.