Sciez : qui en veut à ce couple de cygnes?

Situé sur une petite plage à Sciez, le nid de cygnes a été détruit.
Situé sur une petite plage à Sciez, le nid de cygnes a été détruit.

Tout commence il y a un peu plus de dix jours, quand Alain Plasson, résident d’une maison située non loin du port de Sciez, part faire sa sortie quotidienne en kayak sur le lac. « Je pars tous les matins depuis la propriété privée d’un ami et ancien pêcheur, Robert Favre, qui me laisse un accès libre pour mes sorties. Et cette année, j’avais repéré un couple de jeunes cygnes qui s’était installé dans les parages, puis qui a fini par construire un très beau nid sur un bout de plage situé après le restaurant Les pêcheurs, en direction d’Anthy. C’était un nid très bien fait où la femelle avait commencé à s’installer », raconte le riverain.

Quelques jours plus tard, Alain Plasson ne revoit plus le couple, et découvre alors le nid rempli de pierres. « J’ai retiré toutes les pierres qui avaient été déposées, évidemment volontairement, mais le lendemain, quand je suis repassé, le nid avait été totalement détruit. Pour moi, il est évident que ceci est l’acte d’une personne malveillante ».

Situé sur une petite plage à Sciez, le nid de cygnes a été détruit.
Situé sur une petite plage à Sciez, le nid de cygnes a été détruit.

Depuis, le couple de cygnes n’a pas fait son retour, et le kayakiste ne l’a plus aperçu lors de ses sorties. Mais cet acte n’est pas isolé, et fait suite à un fait similaire l’an dernier. « Depuis que je suis revenu dans la région, j’observe ce couple de cygnes qui est reconnaissable car la femelle a un problème de pigmentation au niveau des pattes. Ils nichaient sur cette même plage chaque année, et l’an dernier, trois œufs se trouvaient dans le nid. Puis un matin, il en manquait un, et le lendemain, ils avaient tous disparu. Ils avaient été retirés proprement, il n’y avait pas de coquilles ou autre chose qui pouvaient faire penser à un animal venu se nourrir », raconte Alain Plasson. Selon lui, ces actes ne peuvent avoir été réalisés que par une personne passant régulièrement par ici, la plage étant cachée et très peu accessible.

« Je trouve ça tout simplement triste »

Ornithologue amateur passionné par l’avifaune, notamment lacustre, Alain Plasson se désole de cette situation. «  Je vois, chaque année, de moins en moins d’oiseaux d’eau aux abords des plages de Sciez et alentours. Ils sont sans cesse dérangés, que ce soit par des personnes malveillantes qui viennent volontairement les faire fuir, ou comme ici détruire leurs nids, ou alors par des promeneurs qui ne pensent pas à tenir leurs chiens en laisse. Je trouve ça tout simplement triste à quel point certaines personnes, qui constituent bien sûr une minorité, ne respectent pas ces animaux et ne réalisent pas la chance que nous avons de pouvoir les observer ».