Elections législatives : en 2017, l’Ain restait aux mains des Républicains

Le scrution de 2017, dans la 3ème circonscription, avait été marqué par une abstention record. (Crédit photo Stéphane Mortagne / VDN)
Le scrution de 2017, dans la 3ème circonscription, avait été marqué par une abstention record. (Crédit photo Stéphane Mortagne / VDN)

La candidate LREM, Olga Givernet, alors conseillère municipale de Saint-Genis-Pouilly et conseillère régionale, était sortie largement en tête, au premier tour, avec 45,30 % des suffrages exprimés, devant Stéphanie Pernod-Beaudon (LR), députée sortante, successeur d’Etienne Blanc depuis mars 2016 (21,41 %). Suivaient Gaëtan Noblet (Front national), avec 11,20 % des suffrages exprimés ; Christian Jolie (France insoumise), à 9,01 % ; Jean Mercier (Europe Ecologie-Les Verts), à 4,40 % ; Géraldine Sacchi-Hassanein (Parti socialiste), à 4,32 %. Sous les 2 %, Thierry Borne (Divers), Jean-Sébastien Bloch (Parti communiste français), Frédéric Mozer (Union populaire républicaine), Eric Lahy (Lutte ouvrière) et Fabrice Gentile (divers gauche).

Au second tour, Olga Givernet l’avait emporté avec 61,86 % des suffrages exprimés (16 552 voix), contre Stéphanie Pernod-Beaudon, à 38,14 % (10 204 voix).

Le raz-de-marée LREM n’avait finalement pas eu lieu dans le département de l’Ain. Avec une abstention historique, au second tour, de 58,21 %, au-dessus de la moyenne nationale, Les Républicains avaient conservé trois circonscriptions sur cinq. Xavier Breton (1ère), Charles de la Verpillière (2ème) et Damien Abad (5ème) l’avaient emporté. Les candidats de LREM avaient obtenu les 3ème et 4ème circonscriptions.