Viry : la stèle dédiée à Marianne-Cohn profanée, une plainte a été déposée

Une stèle dédiée à Marianne-Cohn a été profanée à Viry, début février. Photo DR
Une stèle dédiée à Marianne-Cohn a été profanée à Viry, début février. Photo DR

Début février, Maurice Monsigny, président de l’association Mémorallem, se rend sur la stèle dédiée à Marianne Cohn, située au bord du Passage des Justes, à Viry, près de la mairie et de l’école du chef-lieu. Il est alors choqué de constater qu’elle a été profanée. « Seul son visage a été touché alors qu’il y a aussi un texte de Simone Veil et le nom de trois résistants qui l’ont aidée », précise l’ancien maire de la commune qui a participé à créer Memorallem en 2015, une association qui vise notamment à perpétuer les valeurs de la résistance et préserver la mémoire de la déportation. Depuis, une brigade de gendarmerie a constaté la dégradation et Maurice Monsigny a déposé plainte.

« Un geste empreint de violence et d’antisémitisme »

Dans un communiqué envoyé à la presse mercredi 8 juin, Memorallem déplore « une attitude et un acte nourris par la haine. Elle dénonce avec la plus extrême vigueur un geste empreint de violence et d’antisémitisme ». Marianne Cohn, résistante juive, a notamment permis de sauver une trentaine d’enfants en 1944 en les faisant convoyer vers la Suisse. Arrêtée par les Nazis, elle sera abattue le 8 juillet.