Cognin: la conserverie solidaire J’aime Boc’Oh souhaite fabriquer des biscuits

Baptiste Bourdeau a fondé J’aime Boc’Oh en 2014 avec l’aide de l’atelier-chantier d’insertion Les Triandines, basé à Cognin.
Baptiste Bourdeau a fondé J’aime Boc’Oh en 2014 avec l’aide de l’atelier-chantier d’insertion Les Triandines, basé à Cognin.

Pain Pas Perdu (PPP). Le nouveau projet de la conserverie solidaire savoyarde J’aime Boc’Oh se résume en trois mots. «  Cela consiste à valoriser le surplus de pains des boulangers artisans, que l’on réduit en poudre après déshydratation et un temps de séchage. Une fois broyé, cela donne de la poudre de pain  », explique Baptiste Bourdeau, fondateur et directeur de J’aime Boc’Oh.

Cette fameuse poudre de pain, l’entrepreneur a eu l’idée de la réinjecter dans une biscuiterie « pour en faire différents types de cookies, fabriqués avec 50 % de cette poudre et 50 % de farine traditionnelle, poursuit-il. L’objectif est d’avoir un produit gourmand, anti-gaspi et toujours solidaire puisqu’on va continuer à développer des postes en insertion ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Je profite de l'offre de Noël pour suivre l'actu en continu
J'en profite