A Excenevex, des cours dès 14 ans pour obtenir son Brevet d’initiation aéronautique

A Excenevex, des cours dès 14 ans pour obtenir son Brevet d’initiation aéronautique

C’est quoi le Brevet d’initiation à l’aéronautique ?

Vincent Grondin, consultant et formateur en exploitation aéronautique, habitant de Douvaine, est membre de l’équipe pédagogique. « Le BIA est dispensé par l’Education nationale et la direction de l’aviation civile. On propose un panel de disciplines en lien avec aéronautique : l’histoire de l’aviation, le vol, la météo, etc. Il ouvre aux métiers de l’aviation dans le civil ou militaire quel que soit le domaine, que l’on veuille travailler à la tour de contrôle, que l’on souhaite devenir pilote ou mécanicien, évoluer sur le tarmac d’un aéroport… »

Cette formation théorique est gratuite pour les jeunes mais les adultes peuvent aussi s’inscrire au BIA. « Nous avons quelques duos père et fils », se réjouit le Douvainois.

Comment la formation est-elle organisée ?

Les cours se déroulent tous les samedis matin, à la salle du Léman d’Excenevex. Récemment, dans le cadre des cours du BIA, l’équipe pédagogique a invité ses 16 élèves à passer la journée du samedi 7 mai sur l’aérodrome d’Annecy, avec, au programme, la découverte d’un simulateur de vol professionnel, la visite des installations de l’aérodrome et des révisions pour le BIA.

Les jeunes qui passent leur brevet d’initiation aéronautique en Haute-Savoie se sotn rendus à l’aéroport d’Annecy début mai.
Les jeunes qui passent leur brevet d’initiation aéronautique en Haute-Savoie se sotn rendus à l’aéroport d’Annecy début mai.

Quel est l’avenir de l’aviation ?

« L’aviation est beaucoup montrée du doigt par rapport à la pollution mais le grand public ne sait pas qu’on va vers une aviation décarbonnée, des pas énormes sont faits, annonce Vincent Grondin. J’ai rédigé un article pour expliquer que des avions volent au biokérosène (huiles recyclées). Des essais ont été réalisés par l’Airbus A319 néo et l’A380 avec zéro fioul fossile à bord. » Il cite également les moteurs à hydrogène ou électrique. « Il ne faut pas que les jeunes laissent tomber leur passion. Un jour, ils pourront être dans leur cockpit, le plus beau bureau du monde, et se dire : ‘‘Je ne pollue pas’ ».