Manigod : Namass Pamouss, le premier festival de rock en montagne qui bouscule les codes

Authenticité, proximité, bienveillance et tolérance. Autant de valeurs qui animent la première édition du festival de rock en montagne de l’association Namass Pamouss à Manigod, samedi 18 et dimanche 19 juin prochains. Des notions chères aux deux initiateurs de cet événement, Victoria Seigneur et Nicolas Bijasson, qui ont créé cette association culturelle en 2019 (lire par ailleurs).

Un lieu de festival atypique

Le couple a souhaité revisiter le concept du festival de musique en glissant leurs passions communes, le rock et la montagne. Ce qui explique l’aspect original du lieu du festival… qui se déroulera sur les hauteurs de la station de ski de Manigod.

«  Rendez-vous en haut, à la Tête de Cabeau ! », annonce en souriant Victoria. Le départ se fera depuis le parking, situé en bas du col de Merdassier. Un petit parcours fléché avec des panneaux sera préalablement installé, et permettra aux festivaliers de rejoindre le site. Le sentier sera éclairé pour le retour, par les lumières de la nocturne de la station de ski de Manigod, connue pour ses sessions de ski nocturne.

« L’idée c’est de faire venir les gens à pied sur le lieu du festival, il y a un petit quart d’heure de marche, ce n’est pas une grosse séance de sport, mais disons qu’il y a un petit côté mérite, explique Nicolas. Quand on arrive sur le site, on a chaud, on sue un peu mais on est content d’être là-haut »

Un mini-marché local

Sur les deux jours de festival, 7 concerts sont prévus, dont 4 le samedi et 3 le dimanche, avec une scène ouverte où des instruments seront mis à disposition du public pendant les interludes. Les groupes de musique viennent aussi bien de France que des États-Unis ou encore d’Espagne et du Niger. Côté nourriture et boissons, le local est mis à l’honneur avec un mini-marché, qui sera situé à l’entrée du site, pendant toute la durée du festival. Il sera possible d’acheter entre autres des saucissons des Salaisons du Mont Charvin et des bières de la Brasserie artisanale Bombardos. Une tartiflette géante est également prévue, cuisinée par une famille de restaurateurs de La Clusaz, avec du fromage de la Ferme de L’Étale.

Toucher toutes les générations

Mais le but du festival est aussi de faire découvrir le rock sous toutes ses formes, de la plus pure à la plus inattendue, comme du Blues Touareg avec le groupe Tisdass.

« C’est vraiment un souhait d’arriver à toucher toutes les générations, parce que l’on a une démarche de réunir ceux qui souhaitent écouter de la musique en montagne, explique Victoria. C’est une petite parenthèse où on est juste bien ensemble. »

Une manière de créer le temps d’un week-end, un espace de cohésion et de joie au sommet des montagnes.