Albertville : Johann, plus d’une corde à sa gratte et à son cœur

La scène, une des passions de Johann.
La scène, une des passions de Johann.

Au téléphone, il est à la fois surpris et heureux, surpris que l’on s’intéresse à lui, heureux que l’on s’intéresse à lui. C’est son naturel à Johann, humble et irrésistiblement positif. Originaire du hameau de la Poyat à Queige, il a grandi, raconte-t-il, au milieu des vaches, ses grands-parents fournissaient le lait pour le Beaufort. «  A ujourd’hui s’amuse-t-il, j’aime toujours autant le fromage, mais mon médecin me le déconseille  ». Par contre, Johann découvre très rapidement qu’il n’est pas fait pour l’agriculture, et pas tellement pour l’école non plus : «  J’ai commencé le collège comme cancre avec deux redoublements à mon actif. Par la suite, je me suis un peu rattrapé. J’ai passé un BEP gestion, mon bac puis un BTS assistant de direction, je pense que j’ai réussi car il y avait beaucoup de jolies filles dans ce cursus  ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite