Rumilly: du «CES 900» au «Clergeon», une histoire de budget et de nom

L'actuel collège a besoin de bien plus qu'une simple rénovation.
L'actuel collège a besoin de bien plus qu'une simple rénovation.

Devenu CES après la fusion, en 1966, des deux CEG (filles et garçons), l’établissement comptait, en 1972, 564 élèves répartis en 22 classes, dont une cinquantaine d’internes. Depuis de nombreuses années, les parents d’élèves réclamaient la construction d’un collège moderne qui puisse absorber les nouveaux effectifs en croissance permanente.

Un projet lancé en 1974

Il a fallu déployer beaucoup d’énergie pour construire ce « CES 900 » dont le projet a été lancé en 1974. D’abord acquérir les 35 000 m² de terrains nécessaires, ce qui prendra deux ans : la ville de Rumilly obtiendra les prêts nécessaires à cette acquisition fin 1976. Après la désignation des architectes, les travaux devaient courir sur l’année 1978 et une partie de l’année 1979.

Résultat, un budget qui se résume à un total de 1,2 million de francs pour les terrains et 5 millions de francs pour la construction.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite