Fermeture du centre nautique d’Evian: la Ville va porter plainte

Photo d’archives.
Photo d’archives. - Pierre Thiriet

«  Le centre nautique sera exceptionnellement fermé jusqu’à mardi soir inclus. Nous serons ravis de vous accueillir à nouveau dès mercredi aux horaires habituels.

Nous vous remercions de votre compréhension. »

Samedi 18 juin, en début de soirée, c’est par ce communiqué pour le moins laconique que la Ville d’Evian a informé, sur sa page Facebook, de la fermeture de la piscine municipale durant trois jours. Une information qui a rapidement suscité un grand nombre de commentaires, certains s’interrogeant sur les causes de cette fermeture, d’autres s’inquiétant de l’annulation des cours du lendemain. D’autres encore pointant simplement du doigt qu’en ces temps de canicule, cette nouvelle tombait bien mal.

Une heure avant la publication de ce communiqué et l’heure habituelle de fermeture, les bassins avaient été évacués, les surveillants de baignade indiquant n’être « plus en mesure d’assurer la sécurité dans les bassins », selon un témoin. Là encore sans davantage d’explications.

Or il se trouve que, plus tôt dans l’après-midi, l’entrée avait été refusée à un homme, visiblement agressif. Un incident qui avait entraîné l’intervention de policiers municipaux mais aussi la présence de Josiane Lei, maire d’Evian.

Selon nos informations, cette fermeture serait la conséquence, depuis près d’une semaine, de la présence régulière de membres de la communauté des gens du voyage qui ne respecteraient pas les règles d’hygiène et de sécurité et s’en prendraient physiquement aux employés du centre nautique provoquant, à de multiples reprises, l’intervention des forces de l’ordre.

Dans un communiqué publié dimanche 19 juin par la Ville d’Evian, Josiane Lei explique : «  Les usagers viennent chercher la quiétude en se rendant au centre nautique. C’est avec regret que nous avons dû prendre cette décision temporaire, face à des comportements inacceptables, pour assurer la sécurité des bassins et du personnel pour l’ensemble de la saison. Une plainte va être déposée et nous travaillons avec les forces de l’ordre pour que cette situation ne puisse pas se reproduire. »