Législatives : les réactions des candidats de la 4e circonscription de Savoie

Jean-François Coulomme, le candidat Nupes, tout heureux de sa victoire face au député sortant Patrick Mignola.
Jean-François Coulomme, le candidat Nupes, tout heureux de sa victoire face au député sortant Patrick Mignola. - Montage Ippicy

La remontada n’a pas eu lieu. En retard de 8 points à l’issue du premier tour des élections législatives, le député sortant Patrick Mignola (Ensemble !) a échoué sur les talons de Jean-François Coulomme, le candidat de la Nupes. Ce dernier a été élu, au second tour, pour les cinq prochaines années, au Palais Bourbon d’un cheveu (50,85 % contre 49,15 %), pour 604 voix d’écart.

La différence entre les deux concurrents pour le siège parlementaire s’est faite à Chambéry : Jean-François Coulomme devance aisément Patrick Mignola (54,13 % contre 45,87 %).

Jean-François Coulomme (Nupes)  : « On a le sentiment d’avoir réalisé quelque chose d’énorme. C’est presque une aventure nautique où on traverserait un océan. C’est un travail d’équipe, c’est important d’être dans le collectif. C’est une juste récompense. On a commencé à notre local de campagne à avoir un décompte des voix qui était en notre faveur au début, puis en faveur de Patrick Mignola puis qui est revenu vers nous. On a passé une soirée de bascule permanente. C’est du bonheur ».

Patrick Mignola (Ensemble !)  : « C’est une déception ce soir. Nous échouons à quelques centaines de voix de la victoire, de pas aller au bout de la remontada. C’est la vie, c’est la démocratie. C’est ainsi et je le respecte. Je félicite Jean-François Coulomme pour son élection de député de la 4e circonscription de la Savoie. Les Françaises et les Français, les Savoyardes et les Savoyards avaient, je crois, de nouveau envie de cohabitation. Ils avaient envie que des hommes et des femmes de sensibilité politique différente travaillent ensemble à l’Assemblée Nationale. J’espère qu’ils ne seront pas déçus mais je crois que la cohabitation se transformera en confrontation ».