Législatives : les cartes redistibuées dans le département de l’Ain

Damien Abad, actuel ministre des solidarités, transfuge des LR, est réélu dans la 5ème circonscription de l’Ain (crédit photo : Damien Abad).
Damien Abad, actuel ministre des solidarités, transfuge des LR, est réélu dans la 5ème circonscription de l’Ain (crédit photo : Damien Abad).

En 2017, le parti des LR avait conservé trois circonscriptions sur les cinq que compte l’Ain, avec Xavier Breton (1ère), Charles de la Verpillière (2ème) et Damien Abad (5ème). Les candidats de La République en marche (LREM) l’avaient emporté dans les 3ème et 4ème circonscriptions.

Au soir du premier tour des législatives de 2022, à droite, seul le député sortant LR, Xavier Breton, se retrouvait au second tour, dimanche 19 juin, ainsi que l’ex LR, Damien Abad (divers droite), dans la 5ème circonscription. Julien Martinez, investi chez les LR, dans cette même circonscription, n’avait recueilli que 9,93 % des suffrages exprimés et avait été éliminé.

Les LR perdent deux circonscriptions

Tout comme Alexandre Nanchi, dans la 2ème circonscription ; Véronique Baude, dans la 3ème et Aurane Reihanian dans la 4ème. Les candidats de la Nupes (Nouvelle union populaire écologique et sociale) avaient tiré leur épingle du jeu, en étant qualifiés dans chacune des cinq circonscriptions. Ce dimanche 19 juin, le second tour, avec une participation, dans l’Ain, à 44,99 % (contre 41,79 % en 2017), a vu la confortable réélection de Xavier Breton (LR) dans la 1ère circonscription (63,22 % des suffrages exprimés), et de Damien Abad, dans la 5ème (57,86 % des voix). Malgré son changement de couleur politique et les accusations de viol qui le visent, l’actuel ministre des solidarités devance son adversaire, Florence Pisani, de 4 800 voix (17 687 contre 12 882).

Le maire de Montluel s’impose dans la 2ème circonscription

Son suppléant, Patrick Liebus, siégera au sein de l’Hémicycle, tant que Damien Abad restera au gouvernement. Le maire de Montluel, Romain Daubié (Ensemble), transfuge des Républicains, passé au Modem, est élu, dans la 2ème, avec 58,34 % des suffrages exprimés, face à Lumir Lapray (41,66 %). Il la devance de plus de 7 100 bulletins, succédant au LR Charles de la Verpillière. Dans la 3ème, la députée macroniste sortante, Olga Givernet, remporte l’élection, face à Christian Jolie (lire par ailleurs). Dans la 4ème, Jérôme Buisson (Rassemblement national) s’impose face à Philippe Lerda (Nupes), avec 22 601 voix (62,27 %) contre 13 696 voix (37,73 %) pour son adversaire. Le conseiller municipal d’opposition de Bourg-en-Bresse et conseiller régional a certainement bénéficié du report des voix de Benoît de Boysson (Reconquête) et d’Aurane Reihanian (LR). Jérôme Buisson succède à Stéphane Trompille, ex-LREM. Il est le premier député de l’Ain issu des rangs du RN.