Annecy : contre le moustique tigre, «vider les coupelles, c’est bien gentil»

Les riverains pointent du doigt l’ancien bâtiment de Pôle Emploi à Loverchy, où l’eau stagnante est souvent présente.
Les riverains pointent du doigt l’ancien bâtiment de Pôle Emploi à Loverchy, où l’eau stagnante est souvent présente. - Photo d’archives

Jessica Pierrefitte habite dans le quartier de Loverchy, particulièrement colonisé aujourd’hui par le moustique tigre et dans lequel la Ville d’Annecy mène des actions de sensibilisation. « Cela fait 11 ans que je vis ici, et ce phénomène de moustique tigre, je le vois depuis cinq ans environ. On ne voit plus que des tigres ! », raconte-t-elle.

Il y a quelques années, elle avait contacté la mairie en remarquant les premiers spécimens, pour savoir comment réagir. « Ils m’avaient conseillé de prendre des photos et de faire une déclaration par internet. On a eu une réponse disant que ça avait bien été pris en compte. » À l’époque déjà, il s’agissait de sensibilisation pour mieux localiser les moustiques tigres. Alors en voyant une nouvelle campagne de sensibilisation cet été, Jessica Pierrefitte s’impatiente. « On n’est plus à un niveau de sensibilisation, ils sont là ! Vider les coupelles c’est bien gentil, mais il faut mener des actions, tout en faisant attention aux autres espèces. Ce n’est pas suffisant. »

« Ma voisine se tape quand on discute dehors »

Pour elle, le problème vient d’un bâtiment désaffecté, et non du cimetière. « C’est depuis que le bâtiment est vide qu’on a des moustiques ! Le système de pompage des sous-sols ne marche plus. » Résultat, les moustiques tigres leur pourrissent la vie. « Mes enfants sont remplis de piqûres. Ma voisine se tape quand on discute dehors. On ne peut pas profiter de la terrasse et certaines personnes font des réactions énormes aux piqûres. »

Peu rassurée, elle indique aussi que l’épandage réalisé par la Ville il y a quelques semaines « n’a pas fonctionné » et que les moustiques sont toujours bien présents. « Le problème, c’est qu’ils s’habituent aux traitements… » déplore-t-elle. La solution pour se débarrasser du moustique tigre lui semble donc bien loin…