Cas de piqûres sauvages à Annecy : faut-il s’inquiéter ?

Plusieurs signalements de piqûres ont été recensés à Annecy et dans la région ces dernières semaines.
Plusieurs signalements de piqûres ont été recensés à Annecy et dans la région ces dernières semaines. - Photo d’illustration - Pixabay

C’est un nouveau fléau à la mode qui sévit dans la région : les piqûres sauvages par seringue. À Annecy, une vingtaine de personnes se sont plaintes d’avoir été piquées en marge de la fête de la musique, ce mardi 21 juin, selon un communiqué de la Préfecture de la Haute-Savoie.

Six plaintes déposées

Au total, six plaintes ont été déposées, dont deux en gendarmerie, d’après la Procureure de la République d’Annecy, Line Bonnet. « Pour certaines plaintes, on soupçonne des piqûres d’insecte », révèle-t-elle. À ce jour, le ou les auteurs présumés n’ont pas été interpellés. Les prélèvements sont toujours en cours d’analyse.

Quelques semaines plus tôt, l’Essor a recueilli le témoignage de deux jeunes qui ont déclaré avoir été «drogués à leur insu» en boîte de nuit, dont une jeune fille par piqûre. D’autres suspicions de piqûres ont été signalées par des internautes, notamment près d’Aix-les-Bains. « Ma belle-fille s'est fait piquer par une seringue dans la file d'attente de la plage payante du Bourget ! L'auteur est bien entendu parti en courant... Une plainte sera déposée dans la journée », écrit-elle dans un post publié le 19 juin dernier sur le groupe Facebook « Aix’prime toi ».

Les organisateurs du festival Musilac ont également communiqué sur les réseaux sociaux à ce sujet, indiquant que les équipes « prennent la chose très au sérieux et redoubleront de vigilance pour assurer la sécurité des festivaliers ». Les organisateurs assurent que le dispositif SAFER, pour lutter contre les violences et agressions sexuelles, sera mis en place pendant la durée du festival, qui aura lieu du 6 au 10 juillet 2022.