L’arnaqueuse du Chablais relaxée à Bonneville

Condamnée en janvier devant le tribunal de Thonon pour escroquerie, Marie-Claude Pruvost purge une peine de 4 ans de prison à la maison d’arrêt de Bonneville.
Condamnée en janvier devant le tribunal de Thonon pour escroquerie, Marie-Claude Pruvost purge une peine de 4 ans de prison à la maison d’arrêt de Bonneville.

La partie civile n’est plus là, décédée alors que ce dossier traîne depuis 2016. Marie-Claude Pruvost s’était alors engagée à rembourser ses dettes. Déjà condamnée en 1991 (dans la Somme), en 1996 (à Ajaccio), en 2019 (en Suisse) et en 2022 à Thonon pour des faits d’escroquerie, la sexagénaire, qui ne paye pas de mine, s’est révélée diabolique dans d’autres affaires pour profiter de la crédulité de ses victimes.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite
J ACCÈDE À MON ARTICLE EN REGARDANT UNE PUBLICITÉ