Grève des routiers : des barrages filtrants organisés partout en France pour réclamer une hausse des salaires

Les routiers sont en grève ce lundi 27 juin et organisent des barrages partout en France.
Les routiers sont en grève ce lundi 27 juin et organisent des barrages partout en France. - Photo d’illustration - Archive Le Messager

Leur pouvoir d’achat « fond comme neige au soleil », déclare la CFDT-Route. Pour réclamer une augmentation de leurs salaires, les routiers sont en grève ce lundi 27 juin. Dès l’aube, les salariés se sont rassemblés sur les routes pour organiser des barrages filtrants avec distribution de tracts.

Les zones industrielles sont particulièrement concernées. À Orléans, Miramas, Lunéville, Nantes et Caen, des barrages occasionnent des ralentissements.

Au fil de la journée, d’autres actions sont à prévoir, partout en France. Patrick Blaise, de la FGTE Route CFDT, déclare au Parisien que « Toutes les régions seront touchées mais on ne veut pas embêter les automobilistes  ».

Faire face à l’inflation

Les routiers – chauffeurs de car, ambulanciers, déménageurs, transporteurs de marchandises – répondent à l’appel à la grève lancé par l’ensemble des syndicats de la profession. Au total, ce sont 790 000 salariés qui sont concernés.

Ils demandent l’ouverture immédiate de nouvelles négociations salariales. En février, les négociations annuelles obligatoires (NAO) avaient prévu une revalorisation de 5 % des rémunérations des grilles conventionnelles, ainsi qu’une augmentation supplémentaire de 1 % au 1er mai.

Seulement, ces hausses sont déjà rattrapées par l’inflation – qui devrait grimper à 6,8 % à la rentrée. La CFDT dénonce alors « le maintien des rémunérations des salariés […] dans le sillage du Smic ».

Vers de nouvelles grève dès la rentrée

Les syndicats indiquent que cette action n’est qu’une « première journée  » de grève. Sur franceinfo, Patrick Clos de FO transports prévient que « Si on n’est pas entendu, […] on partira sur des actions plus longues à partir du mois d’octobre  ».