L’aéroport de Genève se prépare à faire face à un été très difficile

L'acquisition par l’aéroport de Genève d'un cinquième Airbus de nouvelle génération, le A320Neo, devrait contribuer à réduire le bruit et les émissions de CO2. ©DRK
L'acquisition par l’aéroport de Genève d'un cinquième Airbus de nouvelle génération, le A320Neo, devrait contribuer à réduire le bruit et les émissions de CO2. ©DRK

Comment faire face au flux des voyageurs attendus à l’aéoroport international de Genève (AIG) cet été ? « Un été très difficile mais on va s’adapter au mieux ». Voilà ce qu’en dit André Schneider, directeur de l’AIG sans cacher ses inquiétudes. Tout est mis en place pour faire face. Il reste cependant les impondérables : les intempéries, les grèves possibles, la situation chaotique dans certains aéroports, les mesures sanitaires et dans une moindre mesure la situation en Ukraine qui peut affecter les vols Est-Ouest.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite