Thonon : après deux années de silence, Montjoux Festival revient pour sa 25e édition

Une nouvelle fois cette année, de nombreux festivaliers sont attendus pour ces trois jours de musique en plein air.
Une nouvelle fois cette année, de nombreux festivaliers sont attendus pour ces trois jours de musique en plein air. - Guillaume Mouchet

Après les annulations liées à la crise sanitaire, le Montjoux Festival est de retour en 2022 pour fêter sa 25e édition. « Montjoux, c’est 25 ans d’histoire, des milliers de spectateurs, et 300 artistes qui ont été accueillis sur nos scènes. Depuis le début, et encore aujourd’hui, c’est un festival pensé pour d’adresser à tous, et une nouvelle fois en 2022, c’est l’objectif que nous avons sans cesse gardé en tête dans la constitution de cette programmation une nouvelle fois exceptionnelle », souligne Thierry Macia, directeur de la Maison des Arts du Léman.

Une 25e édition qui s’adresse aux jeunes mais aussi aux familles, et garde une nouvelle fois son caractère inter-générationnel qui fait partie de l’ADN de l’événement. « Nous sommes très heureux de pouvoir proposer ce festival une année de plus. C’est une édition importante dont il faut profiter. Comme on le sait, rien n’est éternel même si nous espérons évidemment pouvoir fêter, dans 25 ans, la 50e édition. C’est un rendez-vous pour tous, l’occasion de vivre un week-end de musique et de culture, de découverte, de se créer des souvenirs, dans un cadre tout simplement magnifique », ajoute Thierry Macia.

« Cette année, notre désir était de faire voyager le public »

Comme chaque année, les équipes de la direction artistique du festival ont concocté une programmation mêlant des musiciens à la renommée internationale qui seront présents sur la grande scène, et des talents de la région qui se produiront chaque soir du festival. « Cette année, notre désir était de faire voyager le public. Nous retrouvons le vendredi 8, notamment, le chanteur africain Youssou Ndour accompagné de son big band pour une soirée où l’Afrique et sa musique seront mises à l’honneur. C’est une chance incomparable de le voir sur scène à Thonon alors qu’il ne se produira que sur deux autres dates en France avant de partir jouer dans le monde entier » commente Thierry Macia.

Mais Montjoux, c’est aussi une programmation qui mêle les générations, avec des artistes tels que Garou, et des jeunes talents à l’image d’Ayo. « Notre unique envie est de proposer un événement où chacun se retrouve, où tout le monde peut se reconnaître à travers un artiste, et passer un moment magique pour célébrer le début de l’été », conclut le directeur de la MAL.

Informations pratiques

Le Montjoux Festival se déroulera les 7, 8 et 9 juillet au parc de Montjoux à Thonon. Côté tarif, le pass un soir s’élève à 38 euros, 66 euros pour deux soirées et 87 euros pour les trois. Les moins de 12 ans bénéficient d’un tarif réduit à 16 euros, et les jeunes entre 15 et 18 ans peuvent bénéficier de tarifs avantageux en réservant leur place sur l’application Pass culture. Les personnes à mobilité réduites peuvent acheter leur billet au prix de 30 euros, tarif également applicable au premier accompagnateur. Il sera demandé aux personnes en situation de handicap de contacter le 04 50 71 39 47 de manière à ce que les meilleures conditions d’accueil leur soient offertes. Des navettes gratuites seront accessibles au départ de la place de Crête dès 18 heures, et il sera possible de se restaurer au sein du festival.

Billets d’entrée disponibles à l’achat sur le site du festival, au théâtre Maurice-Novarina, et à l’office de tourisme de Thonon.

Tour d’horizon de la programmation

Youssou Ndour sera présent sur la grande scène le vendredi 8 juillet.

Sur la grande scène

Jeudi 7 juillet, le public retrouvera, sur la grande scène, Bernard Lavilliers avec son 22e album, Sous un soleil énorme. Ce même soir, Ayo viendra enchanter le parc avec sa voix folk aux inspirations jazz et blues où l’on détecte également des traces de musique africaine.

Le 8 juillet, Youssou Ndour nous emmènera en Afrique avec son big band Super Etoile de Dakar. Au cœur de ce concert, des textes engagés, des rythmes marqués, et un voyage en Afrique teinté de jazz, soul et inspirations cubaines. La soirée se poursuivra en dansant avec Bon Entendeur et leurs remix devenus incontournables.

Samedi 9 juillet, place à Garou, artiste que l’on ne présente plus, qui proposera ses nouvelles créations mais aussi un moment de nostalgie avec la reprise de tubes. Puis Ben Mazué, l’une des plumes de la chanson française actuelle, récemment récompensé aux Victoires de la Musique viendra enchanter Montjoux.

Sur la scène locale

Le public pourra également retrouver des groupes locaux, aux univers musicaux très différents. Tout d’abord, jeudi 7 juillet, Janie Doe nous fait plonger dans un univers pop-rock aux influences électro, et sera suivi de Royz, composés de huit musiciens et vainqueur du tremplin du festival de Montjoux en 2020 grâce à leur énergie pop-rock.

Le 8 juillet on dansera encore et toujours avec Na + Na où le Brésil rencontrera la France, avant d’écouter Diversgens qui mêleront hip hop, ragga et soul.

Puis le 9 juillet place sur la petite scène à un groupe venu d’ailleurs, Adama Koéta & Arnito qui mettront à l’honneur les rythmes africains, avant de laisser place au rap pop électro de Rimes Catcher.