Télétravail des frontaliers : à quand une solution pérenne et avec quelles modalités ?

Le sénateur et conseiller régional Cyril Pellevat plaide pour un taux de télétravail compris entre 25 et 40%.
Le sénateur et conseiller régional Cyril Pellevat plaide pour un taux de télétravail compris entre 25 et 40%.

La mise en place plus précoce d’une solution pérenne sur le télétravail des frontaliers aurait eu l’infini mérite d’éviter les valses-hésitations autour de la prolongation d’un accord amiable qui n’a plus de provisoire que le nom, tant il commence à durer. Dans leur communiqué de presse conjoint du 29 juin, la France et la Suisse se fixent «  un objectif commun de finaliser un accord technique sur la solution de long terme avant la fin du mois d’octobre.  »

Le délai est d’autant plus court que la période estivale n’est pas franchement propice à des avancées significatives sur un dossier aussi complexe. Il est donc fort possible que le volet fiscal de l’accord provisoire soit prolongé jusqu’au 31 décembre, curseur sur lequel son homologue social est déjà positionné. Le sénateur Cyril Pellevat parle de «  deux mois de rab.  »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite