Petites coupures, drogue et armes à feu : une énorme saisie à Annemasse

Petites coupures, drogue et armes à feu : une énorme saisie à Annemasse

Lundi 27 juin 2022, à 14h55, une vaste opération de police judiciaire a été menée dans le quartier du Livron à Annemasse dans le cadre d’une enquête initiée par le parquet de Thonon-les-Bains en décembre 2021 des chefs de trafics de stupéfiants et d’association de malfaiteurs.

Un chiffre d’affaires de 7000 euros par jour

Dans un communiqué de presse, Bruno Badré, procureur de la République de Thonon, informe que « l’unité des stupéfiants et de l’économie souterraine de la sûreté urbaine du commissariat d’Annemasse a mené un travail d’enquête important qui a permis de caractériser l’existence d’un trafic, particulièrement organisé et structuré autour d’un point de vente implanté dans le quartier de reconquête républicaine, générant un chiffre d’affaires quotidien estimé à 7000 euros ».

Les patrouilles quotidiennes et les très nombreuses surveillances réalisées, depuis l’ouverture de cette enquête, par la Brigade Spécialisée de Terrain, le Groupe de Sécurité de Proximité, l’Unité Canine et la BAC d’Annemasse avaient notamment permis de recueillir de nombreux éléments relatifs au fonctionnement de ce point de deal.

Cinquante policiers mobilisés et sept personnes interpellées

L’opération menée le 27 juin a mobilisé cinquante policiers de la direction départementale de la sécurité publique de la Haute-Savoie (DDSP74), renforcés pour l’occasion d’une dizaine d’effectifs de la zone sud-est et de l’identité judiciaire du service de police judiciaire des Savoie, pour procéder à plusieurs interpellations simultanément. Trois unités canines spécialisées dans la recherche de produits stupéfiants appuyaient également les deux unités canines de la DDSP74 sur ce dispositif. Sept personnes majeures ont été interpellées et placées en garde à vue.

Fusil d’assaut, revolvers et pistolet automatique

Les perquisitions ont permis la découverte et la saisie de plus de plus de 30 000 euros, 11 kg de résine, 1 kg d’herbe de cannabis, 1,2 kg de cocaïne, des armes de catégorie A et B parmi lesquelles un fusil d’assaut, deux revolvers, un pistolet automatique et des munitions.

A l’issue des gardes à vue, 5 mis en cause ont été déférés au parquet en vue de leur présentation à un juge d’instruction dans le cadre d’une information judiciaire ouverte par le parquet de Thonon-les-Bains des chefs d’association de malfaiteurs, trafic de stupéfiants et infractions à la législation sur les armes de catégorie A et B. Mis en examen, 4 d’entre eux ont été placés en détention provisoire et le 5ème sous contrôle judiciaire. Les investigations vont désormais se poursuivre sous l’autorité du juge d’instruction.