Annemasse : « La Bulle » récompensée à Washington !

Steve Riou, facilitateur numérique à La Bulle, a fait le déplacement à Washington pour recevoir le prix.
Steve Riou, facilitateur numérique à La Bulle, a fait le déplacement à Washington pour recevoir le prix.

D’Annemasse à Washington, il n’y a parfois qu’un pas. Ou plutôt une bulle ! L’espace culturel annemassien « La Bulle » a raflé devant le monde entier le prix international de l’ALA (American Library Association, l’association des bibliothèques américaines) le 27 juin dernier, dans la capitale américaine. Steve Riou est facilitateur numérique à La Bulle et explique cette première pour une collectivité française : « On met en avant les envies des usagers, à la différence d’une médiathèque où l’on parle de médiateur, on met des outils à disposition des gens pour faciliter leurs envies, c’est pour cela que nous avons été sélectionnés ». Un projet qui convainc Steve dans ses aspirations personnelles par son rapport au public et la prise en compte de ce que les gens aiment.

Le tiers lieu culturel annemassien ne ressemble à aucun autre

Ce prix international récompense l’innovation du tiers lieu culturel annemassien qui ne ressemble à aucun autre et offre à ses usagers une parenthèse distrayante. A la Bulle, il y a à la fois un espace pour la culture littéraire, pour la presse, un espace de jeux pour tous les âges : de la dînette aux jeux de société mais aussi un espace gaming qui propose même de jouer avec un casque de réalité virtuelle. En compétition face à des métropoles mondiales comme Chicago, le projet annemassien a ainsi su se démarquer : « A notre belle et grande surprise nous avons appris cette nouvelle, il y a même déjà des étudiants suisses qui viennent nous voir pour s’inspirer », poursuit Steve.

L’espace culturel se distingue également par son mode de gouvernance innovant : il est tripartite, c’est-à-dire que trois groupes, à savoir des élus, des citoyens et des professionnels, prennent les décisions ensemble. Pour Steve, « la candidature a convaincu le jury, elle reflétait ce que l’on fait quotidiennement ici, à savoir le management à l’horizontal, l’inclusion culturelle et sociale, l’intégration des usagers dans les processus  ». La participation citoyenne autour du projet a également séduit le jury américain, qui a pu par exemple découvrir que le nom du tiers-lieu ainsi que ses horaires ou ses couleurs avaient été choisis avec la participation des Annemassiens.

«Étonnés qu’une petite ville arrive à être aussi innovante»

En compagnie de Louiza Lounis, adjointe au maire d’Annemasse, Steve Riou a pu se rendre à Washington dans l’une des plus grandes bibliothèques du monde pour récupérer le prix : «  C’était un honneur de pouvoir représenter la ville, le travail des collègues. Nous y avons apporté un parchemin avec les empreintes des usagers qui représente un peu l’énergie présente à La Bulle. On nous a posé beaucoup de questions, il y avait une grande curiosité par rapport à ce que l’on fait et une volonté de s’en inspirer. Les gens étaient étonnés qu’une petite ville arrive à être aussi innovante. »