Jean-Claude Montant laisse une trace indélébile au ski club de Cruseilles

Le portrait de Jean-Claude Montant qui incarne le club, l'enseignement fédéral et des valeurs familiales.
Le portrait de Jean-Claude Montant qui incarne le club, l'enseignement fédéral et des valeurs familiales.

Le 17 juin dernier en fin de journée, une petite centaine de personnes s’est retrouvée dans les nouveaux locaux du ski club, aux Ebeaux, sous la tribune du Stade Joseph-Revillard, à Cruseilles. Didier Bonzi, le président devait, dans son mot d’accueil, et non sans émotion, saluer toutes les personnes présentes, anciens ou actuels membres du club. Plusieurs ex-membres historiques et qui avaient beaucoup œuvré pour l’association avaient également été conviés à cette inauguration. Il a rappelé que le ski club est une grande famille, unie dans les bons mais aussi les moments plus difficiles.

En hommage au président fondateur

Depuis deux ans, bon nombre de bénévoles se sont activés pour transformer un local en un magnifique lieu de vie, avec un intérieur tout en bois, rappelant avec nostalgie les premières réunions du comité dans le chalet du président fondateur, Jean-Claude Montant, en compagnie notamment de la secrétaire qui deviendra ensuite son épouse, Odile. En effet, si de nombreux hommages ont déjà été rendus au regretté président, le comité du ski club tenait absolument à donner le nom « Chalet Jean-Claude Montant » à ces nouveaux locaux.

Des locaux qui ont pu être réalisés grâce à l’aide de la communauté de communes du Pays de Cruseilles, la commune de Cruseilles et bien sûr, comme déjà écrit plus haut, des bénévoles qui ont effectué un travail magnifique. La réalisation de ce projet prouve la capacité de cette association dynamique à se mobiliser, comme elle le fait dans d’autres circonstances, notamment lors de la fête de la bière, afin de proposer des prix attractifs à tous ses sociétaires.

La création du club

En l’hiver 1964-1965, 22 téméraires planchaient déjà au sein d’une petite équipe affiliée à la MJC des Marquisats. Mais le besoin d’indépendance démangeait ces pionniers qui créèrent leur propre club ouvert à tout le canton de Cruseilles. Et les réunions du 13/11 et 29/11/1965 portaient sur les fonts baptismaux le Ski-Club « Loisirs et Culture » de Cruseilles. L’hiver 1965-1966 voit donc démarrer de Cruseilles, place du monument aux morts, un autocar où s’engouffre une bande de joyeux lurons aux allures des plus rétros. Ils étaient 35 à prendre la route des Champs de neige.