Léa Janoli : de Marseille à Cluses, la boxe comme trait d’union

Sur un ring, la Clusienne Léa Janoli aime anticiper, esquiver et contrer, notamment en s’appuyant sur ses coups de pied supersoniques.
Sur un ring, la Clusienne Léa Janoli aime anticiper, esquiver et contrer, notamment en s’appuyant sur ses coups de pied supersoniques.

Il y a les juillettistes, les aoûtiens et puis il y a Léa Janoli. La jeune Clusienne, vice-championne de France de boxe française 2e série (le deuxième échelon national) en janvier dernier, fait tout à contre-courant. Vous pensez aux vacances depuis un mois ? Elle est au taquet depuis début juin. «  J’ai repris l’entraînement à fond et même si je fais une coupure en août, je vais m’entretenir avec en ligne de mire la reprise de la compétition fin octobre  ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite
J ACCÈDE À MON ARTICLE EN REGARDANT UNE PUBLICITÉ