Un échographe pour le Togo, le défi un peu fou d’une infirmière de Saint-Julien

Bernadette Gombert s’envole pour le Togo afin de remettre cet échographe, indispensable au dispensaire de Kébo Toe.
Bernadette Gombert s’envole pour le Togo afin de remettre cet échographe, indispensable au dispensaire de Kébo Toe.

À 69 ans, alors que l’heure de la retraite professionnelle a sonné pour Bernadette Gombert, une infirmière entièrement dévouée à son métier, un projet depuis longtemps enfoui dans sa tête lui reste à réaliser : partir en mission humanitaire en Afrique, avec un réel but, fournir un échographe à un dispensaire rural. Nous l’avons rencontrée mardi 5 juillet, deux jours avant son départ pour le Togo, afin qu’elle nous explique son défi.

Qui est cette infirmière qui a monté seule ce projet ?

« J’ai toujours eu ce projet un peu fou, mais à part une dizaine de jours au Liban en 2006, je n’ai pas eu le temps. Maintenant que je suis retraitée, des ailes me poussent dans le dos », nous confie-t-elle, tout en nous avouant que plus le jour du départ approche, plus le stress se fait sentir. « J’ai surtout peur pour les bagages et tout le matériel que j’emporte ! »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite
J ACCÈDE À MON ARTICLE EN REGARDANT UNE PUBLICITÉ